24 septembre 2021
Portrait de Jack Kirby

Le King of Comics – Jack Kirby en 10 planches

Résumer la vie d’un artiste comme Jack Kirby en 10 planches semble presque impossible tant cet icône fut productif tout au long de sa carrière. Les puristes me reprocheront sûrement les raccourcis d’une vie dédiée à la célébration du comics. Les néophytes y verront un étalage de personnages de film… Tout le monde connait Stan Lee et ses fameuses apparitions dans les blockbusters Marvel. Jack Kirby (1917-1994) n’est reconnu que par les connaisseurs du genre. Il a pourtant gravé son nom au panthéon du comics. 3 segments durant sa carrière : sa collaboration avec Joe Simon – sa collaboration avec Stan Lee – son retour dans les 70s. Sans plus attendre voici Le King of Comics – Jack Kirby en 10 planches.

10. Captain America ( Décembre 1940)

En 1940, le scénariste Joe Simon dessine le croquis d’un personnage costumé appelé « Super Américain ».

Un an avant l’attaque de Pearl Harbor et durant la 2nde guerre mondiale, le premier numéro de Captain America sera dessiné par Jack Kirby. Paru en Décembre 1940, la couverture montre un personnage attaquant Hitler. Publié par Timely Comics (qui deviendra Marvel) et vendu à 1 million d’exemplaires, cette popularité immédiate obligera Simon et Kirby à faire quelques ajustements (Remarquez que le fameux bouclier n’est pas encore rond, il le sera au prochain épisode). Même si la série Captain America sera suspendu pendant un temps, la collaboration Simon Kirby sera prolifique pendant près de 20 ans (et cela malgré le départ de Kirby pour la guerre). Cependant un jeune assistant éditorial viendra se greffer à l’aventure Captain America. Un certain Stanley Lieber, plus connu sous le nom de Stan Lee, aura sa première expérience éditoriale à partir de l’épisode numéro 3.

De préférence en Librairie ISBN # 978-2809494921 ou sur Amazon :
Captain America L’intégrale Tome 1 (1941)

9. Les quatre Fantastiques (Novembre 1961)

La légende raconte que Goodman, à la tête de Marvel Comics, pris conscience du carton que faisait Justice League of America chez son concurrent National Comics (ancêtre de DC Comics). Il demanda donc à Stan Lee de créer une équipe de SuperHéros. Il est difficile de savoir si l’origine de l’idée émane de Lee ou de Kirby, les deux s’ayant accaparé la genèse. Néanmoins, le concept reçut une approbation immédiate du public. Le costume bleu des 4 fantastiques ainsi que leur logo viendront un peu plus tard mais on voit immédiatement la pate de l’illustrateur si caractéristique de Kirby. L’action et le mouvement. J’adore cette couverture et les décors sur le second plan qui nous font penser aux BD de Eisner.

C’est aussi à cette période que fut inventé la « méthode Marvel ». Le scénariste donne une trame sur laquelle va travailler l’illustrateur. Les dialogues seront ensuite écrits et implantés dans la BD. Kirby, Lee ainsi que Ditko sont à l’origine de cette approche.

De préférence en Librairie ISBN # 978-2809470079 ou sur Amazon :
Fantastic Four : L’intégrale 1961-1962

8. L’incroyable Hulk (Mai 1962)

Un des personnages les plus iconiques de la Pop culture, Hulk n’a cessé d’être revisité depuis sa création en 1962. Vous pourrez évidemment apprécier les références à Frankenstein et à Dr Jekyll et Mr Hyde (la dualité entre Dr Bruce Banner et Hulk). Il ne faut pas oublier que nous sommes en pleine guerre froide. Les américains sont paralysés par la menace nucléaire et les médias sont le relai de fantaisie apocalyptique et d’apparitions de monstres.

Comme on peut le voir sur la première couverture, Hulk n’est pas encore vert mais plutôt gris. Il ne changera de couleur qu’au deuxième épisode quand Stan Lee prendra conscience que le gris n’a pas tant d’impact. Hulk ne rencontrera pas tout de suite la popularité escomptée (sera même annulé après l’épisode 6). Kirby s’occupera de l’illustration des 5 premiers épisodes et Ditko du 6ème. Le personnage fut beaucoup plus populaire au petit écran avec la série « L’incroyable Hulk » (1978-1982). Le grand écran assurera l’assise du SuperHéros dans la grande lignée des Avengers.

De préférence en Librairie ISBN # 978-2809405620 ou sur Amazon :
Hulk : L’intégrale 1962-1964

7. Thor (Août 1962)

Thor a fait ses débuts dans la revue de fantaisie/science fiction « Journey into Mystery ». Une différente version de la mythologie Thor avait déjà été travaillée par Kirby en 1951 dans le magazine Venus. Thor apparait après Hulk et donc se pose la question : Comment faire plus fort que Hulk ? Il a fallu créer un Dieu. Les lecteurs de BD étaient déjà exposés aux dieux grecs et romains. Il fallait donc une autre légende. Kirby avait déjà dessiné un Odin pour la revue « Tales of the unexpected » #16 de 1957. Il en a repris les mêmes principes pour un personnage plus moderne et plus « SuperSlip ». Thor fut illustré presque exclusivement par Kirby jusqu’en 1970. Ce dernier nous a fait traverser différents mondes, transformant un Dieu capé en Superhéros à la tête d’une saga spectaculaire.

Kirby a toujours adoré la mythologie, particulièrement les dieux nordiques. Chez Marvel, cette passion s’est établie autour de Thor. Puis, dans les années 1970, Kirby est passé chez DC Comics pour faire les « New Gods ». On retrouvera alors le quatrième monde de Kirby. Enfin, dans les années 80 chez Pacific Comics, Kirby dessinera « Captain Victory » dans un ultime retour à la BD.

De préférence en Librairie ISBN # 978-2809470567 ou sur Amazon :
Thor : L’intégrale 1962-1963

6. Iron Man (Mars 1963)

Pour cette nouvelle collaboration, nous retrouvons évidemment Stan Lee, Jack Kirby, Larry Lieber et Don Heck. Lee voulait créer un SuperEntrepreneur – Roi du capitalisme. Dans cette époque de guerre froide où les militaires et les armes étaient haïs par la population américaine, il fallait être couillu pour envisager de créer un SuperSlip – Industriel plein aux as, à la tête d’une entreprise mariée avec l’armée américaine. Stan Lee voulait créer ce personnage sur le modèle d’un Howard Hughes. Kirby s’occupa du costume d’Iron Man car il devait faire la première couverture. Don Heck s’occupa de Stark et de Pepper Potts.

Kirby donna au personnage un uniforme gris sans forme et très robotique. Dans le 2ème épisode d’Avril 1963, on retrouvera Iron Man dans un uniforme couleur or. Ce n’est qu’à partir de Décembre 1963 que Steve Ditko s’emparera de Iron Man pour lui donner cette fameuse armure Rouge et Or que tout le monde connait. Kirby assurera la couverture du numéro 48 avec la fameuse histoire contre Mister Doll.

De préférence en Librairie ISBN # 978-2809486551 ou sur Amazon :
Iron-Man : L’intégrale 1963-1964

5. The Avengers (Septembre 1963)

Les Avengers sont un assemblage de SuperSlips existants créés par Stan Lee et Jack Kirby. Un moyen pour Marvel de lutter contre la Justice League of America (les Superman, Batman et consort). Jack Kirby illustrera seulement les 8 premiers épisodes mais la série continuera jusqu’en 1996. On retrouvera évidemment Hulk (en vert), Iron Man (mais sans la fameuse armure grise), Thor (dans un dessin proche du héros contemporain), Ant Man et Wasp. Et très vite l’équipe va changer. Hulk partira au 2ème épisode et Captain America renaitra pour le 4ème.

Kirby n’a pas créé de personnage pour cette série mais a plutôt popularisé des personnages jusqu’ici moins connu comme par exemple Loki. Les Avengers vont devenir le fanion de Marvel et Kirby réussira à incorporer quelques une de ces créations annexes comme Nick Fury ou le S.H.I.E.L.D. Des artistes comme Ed McGuinness, Paco Medina, Sara Pichelli, David Marquez et Stefano Caselli continueront la tradition visuelle installée par Jack Kirby dans Avengers.

De préférence en Librairie ISBN # 978-2809470062 ou sur Amazon :
Avengers : L’intégrale 1963-1964

4. X-Men (Septembre 1963)

Les X-MEN de Lee et Kirby sont sortis le même mois que les Avengers. Mais c’est une direction complètement différente que va prendre cette aventure. Professeur X rassemble des personnages comme Cyclope, Strange Girl, Iceberg, le Fauve et Angel pour unir les forces des mutants et protéger d’un monde qui les hait et les craint. Kirby dessinera les 17 premiers numéros de la série, s’illustrant particulièrement avec la création de Magnéto, Blob, Quicksilver, Sentinelle et d’autres.

La métaphore des caractères se lient très naturellement avec l’histoire des Etats Unis. Professeur X a cette vision de coexistence entre les humains et les mutants qui ressemble beaucoup à la quête de Martin Luther King. Cette métaphore se prolonge avec Magneto et son attitude séparatiste aggressive dans la défense des mutants… La comparaison avec Malcolm X sera là flagrante. Dans tous les cas, X-Men est le comics le plus politisé et certains sujets sont abordés de manière frontale ce qui n’est pas très commun pour cette époque.

De préférence en Librairie ISBN # 978-2809489378 ou sur Amazon :
X-Men : L’intégrale 1963-1964

3. Black Panther (Juillet 1966)

Kirby et Lee vont écrire l’histoire en 1966 avec les débuts de Black Panther dans Fantastic Four #52 ! Le premier Afro SuperHéros vivant dans une société secrète à l’avancement technologique incroyable, Wakanda. Black Panther était à l’origine une simple idée de Kirby pour une simple apparition dans une série existante. Mais très vite Lee et Kirby ont pris conscience du potentiel du Superheros, monarque d’un Etat caché. Celui ci deviendra un des membres essentiels d’Avengers.

Cependant il a fallu quelques années pour que Black Panther rencontre son public et obtienne sa propre série. Et puis d’autres médias ont pris le relai et nous avons aujourd’hui un énorme Blockbuster et une franchise des plus exaltantes avec ce nouveau Black Panther.

De préférence en Librairie ISBN # 978-2809467734 ou sur Amazon :
Black Panther : L’intégrale 1966-1975

2. Jack Kirby & ses personnages

Agatha Harkness, Ajak, Annikilus, Arès, Athéna, Balder, James Barnes, Baron Zero, Batroc, Bombe Vivante, Boomerang, Captain America, Peggy Carter, Sharon Carter, Cerveau, Chose, Circé, Colosse, Crâne rouge, Crapaud, Crystal, Cyclope, Démolisseur, Diablo, Druig, Dum Dum Dugan, Elektro, Fantôme rouge, Dr Fatalis et Faustus, Fauve, Femme invisible, Fin Fang Foom, Fléau, Flèche noire, The Fly, Franklin Richards, Nick Fury, Gargouille, Garokk, Geirrodur, Gorilla, Gorgone, Jean Grey, Groot, Guêpe, Gueule d’or, Heimdall Hela, Herbie, Hercule, Homme absorbant et Homme drago, Ant-Man, L’homme molécule, radioactif et taupe, Hulk, Iceberg, Ikaris.

Jane Forster, Kamandi, Kang, Karkas, Karnak, Klaw, Loki, Magneto, Maître de l’évolution, de la haine et des maléfices, Makkari, Mamie Bonheur, Mangog, Alicia Masters, Médusa, Metron, mister Miracle et Fantastique, Modok, Odin, Black Panther, le penseur fou, Percival Pinkerton, Phastos, Piègeur, Power Broker, Henry Pym, Ransak, Rick Jones, Ronan l’accusateur, Betty et Thunderbolt Ross, Sin, Silver Star Jasper Sitwell, Skrull, Skurge, Steppenwolf, Surfer d’argent, Thor, Triton, Uatu, Ulik, Vision, Warlock, Professeur Xavier, Zabu, Zeus…

Voici une longue liste de personnages dont Kirby a participé à la création. Et je dis bien participer tant le récit des uns et des autres divergent quant à la véritable origine des personnages (particulièrement entre Stan Lee et Jack Kirby : 2 égos surdimensionnés). Et pour l’image, je sais qu’on y voit Spider-Man. Pendant un certain temps, Kirby a indiqué avoir participé à la creation de Spider-Man. Il en a d’ailleurs dessiné plusieurs couvertures et il aurait peut être participé à une partie de la trame du personnage mais Lee et Ditko resteront à jamais les créateurs du personnage. Si vous voulez plus d’infos, allez lire mon billet sur les 10 meilleures BD de SuperHéros.

De préférence en Librairie ISBN # 978-2365771276 ou sur Amazon :
Jack Kirby – Anthologie – Tome 0

1. Jack Kirby : le personnage

Pendant les années 60 et 70, Jack Kirby était connu pour produire autour de 15 pages de produit fini avec script par semaine (ce qui est énorme !). Et avant cette période, la légende dit avoir sortie autour de 5 à 6 pages par jour… Vrai ou Faux, toutes les personnes ayant connu Kirby témoigneront de la rapidité de son travail et de son imagination débordante.

Au delà de la vitesse, c’est l’endurance dont il a fait preuve tout au long de sa carrière, n’hésitant pas parfois, à rester assis pendant 10 à 16h par jour pour dessiner. On peut être surpris de la multitude de personnages et d’univers que Kirby a inventé. Les allers retours entre Marvel et DC lui ont donné cette « permission de créer » que peu d’artistes avaient, surtout à cette époque (et quelle carrière il a eu à DC !). Enfin, Kirby adorait improviser, tant au niveau de son dessin qu’au niveau du scénario qu’il peaufinait dans la durée. Si vous ne connaissez pas, procurez vous de tout urgence son travail sur « le 4ème monde », un chef d’oeuvre.

De préférence en Librairie ISBN # 978-2365776042 ou sur Amazon :
Jack Kirby – King Of Comics – Tome 0

Il est impossible d’ignorer l’héritage laissé par Jack Kirby et l’empreinte que cet illustrateur a eu sur les comics et sur la Pop culture en général. Dès le début de sa carrière, le King of Comics aura le sens du récit et le coup de crayon qui impacteront des générations entières. Evidemment Kirby a travaillé dur, et évidemment il a collaboré avec les plus grands, mais c’est surtout son imagination et sa capacité à créer cet univers si particulier qui fait de cet illustrateur l’un des plus grands de son époque.

N’oubliez pas de laisser un commentaire et de vous abonner !

4 réflexions sur « Le King of Comics – Jack Kirby en 10 planches »

    1. Merci pour ton commentaire Malko. Et Je te confirme, j’ai adoré Kamandi et de manière générale cette partie de la carrière de Kirby. Moins connu mais tellement riche.

  1. Coucou,

    Oh dis donc elles sont belles ces planches de Comics !
    Je connaissais bien sur Kirby, mais je ne savais pas qu’il avait participé à la création d’autant de personnages ! Quasiment tous les plus célèbres !

    Belle journée,
    Laura – Happy Lobster

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :